RÉDUCTION DE 10% SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE AVEC LE CODE "PREMIER10" LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 40€ D'ACHAT! EXPÉDIÉ DEPUIS LA FRANCE 🇫🇷

0

Votre panier est vide

août 10, 2021

Vous êtes de plus en plus nombreux à connaître les bienfaits du CBD et donc à vouloir consommer des produits CBD. Cependant, sachant que le CBD est une molécule de la plante de chanvre, tout comme le THC, beaucoup se demandent s'il est légal ou non de conduire sous CBD. De nombreuses questions se posent et elles méritent de recevoir des éléments de réponses.

Alors, peut-on conduire après avoir consommé du CBD ? Quels sont les risques lors d'un éventuel contrôle sur la route ? Y a-t-il un risque d'être testé positif au THC lors d'un test de salive ? Toute la lumière dans la suite de cet article.

test-cbd

Quels sont les effets du CBD sur le consommateur ?

Avant d'aborder les risques et les dangers de la conduite après avoir consommé du CBD, il est important de parler d'abord des effets du CBD sur les humains. En effet, les effets positifs du CBD sont nombreux et variés. Ainsi, le CBD est un excellent remède contre l'anxiété et la dépression.

Plus efficace que les antidépresseurs, le CBD ? Bien qu'il soit difficile d'être aussi catégorique, il est clair que les effets du CBD vont au-delà de la simple physiologie et s'attaquent aux troubles mentaux.

Grâce à ses propriétés anxiolytiques, le CBD tend à réguler l'humeur des utilisateurs et à agir sur les crises d'angoisse, les symptômes d'anxiété tels que l'insomnie, et tout phénomène lié de près ou de loin à la dépression. Certaines études vont même plus loin : le cannabidiol pourrait être utilisé comme substitut aux antipsychotiques (neuroleptiques) pour combattre la schizophrénie.

cbd-huile

 

Que dit la loi sur la consommation du CBD ?

La loi autorise la consommation de produits à base de CBD à condition que les ingrédients ne dépassent pas une teneur en THC de 0,2 %. Cette réglementation est stricte et concerne le contenu et non le produit fini, ne vous laissez donc pas berner !

Ce dérivé du chanvre peut être vendu, acheté et consommé légalement, à condition de vérifier la source et la liste des ingrédients. En outre, fumer de la fleur de CBD est toujours illégal.

loi-cbd

Peut-on conduire après avoir consommé du CBD ?

Consommer du CBD avant ou pendant la conduite peut être dangereux dans certains cas et selon la sensibilité de chaque personne. Que vous consommiez du CBD sous forme d'huile, d'e-liquide ou toute autre forme, différents taux et différents dosages sont présentés. Comme nous l'avons vu plus haut, le CBD a de nombreux effets relaxants, ce qui en fait un excellent produit pour les personnes souffrant d'insomnie.

Le dosage du CBD varie en fonction du consommateur et selon le taux de CBD, vous ressentirez plus ou moins d'effets. Certaines personnes ne ressentiront pas nécessairement le CBD à un faible dosage, tandis que d'autres en ressentiront davantage les effets à un même dosage. Le CBD peut provoquer une somnolence, une baisse de la vigilance qui peut être dangereuse si vous conduisez à ce moment-là et peut provoquer un accident de la route.

Soyez donc prudent et si vous voulez ou devez prendre du CBD pour des raisons médicales, commencez par de petites doses et parlez-en à votre médecin.

En dehors des raisons médicales, nous conseillons toujours aux personnes qui veulent vapoter du CBD ou boire un thé au CBD de le consommer à des moments plus propices de la journée, comme lorsque vous êtes tranquillement chez vous ou le soir, afin que votre système endocannabinoïde soit plus réceptif et qu'il n'y ait pas de danger. Cependant, si vous décidez de conduire après ou pendant que vous fumez du CBD, il est conseillé de toujours commencer par de petites doses et de faibles niveaux pour voir comment le corps réagit et augmenter si nécessaire.

conduite-cbd

Quels sont les risques lors d'un éventuel contrôle sur la route ?

Si vous consommez du CBD en France, la quantité légale de THC ne doit pas dépasser la limite fatale de 0,2 %, ou plus précisément, la quantité doit être inférieure à 0,2 %, soit 0,19 %. Comme les produits à base de CBD sont autorisés s'ils ne dépassent pas ce niveau, et qu'aucune loi n'interdit la consommation avant ou pendant la conduite, vous ne risquez pas grand-chose si vous consommez du CBD avant de conduire.

Toutefois, il est important de savoir que les tests de salive utilisés par les autorités lors des contrôles routiers ne sont pas quantitatifs, ce qui signifie qu'il est impossible de déterminer la quantité de THC présente avec ces tests. Les tests salivaires sont des tests de présence ou d'absence. En outre, ces tests ne peuvent pas détecter la présence de CBD.

Il y a donc un risque à contrôler, car si votre produit CBD contient des traces de THC (-0,2 %), le test sera quand même positif. Pour prouver à la loi que vous avez consommée du CBD et non un stupéfiant, il suffit de faire un test sanguin ou urinaire. Ces tests sont quantitatifs et vous serez en mesure de confirmer la quantité infime de THC. Il est important de savoir que les tests de salive sont effectués lorsqu'il y a beaucoup de suspicion.

controle-police-cbd
CONCLUSION

En résumé, le CBD contrairement au THC n’est pas considéré comme un stupéfiant. Sa consommation est donc tout à fait légale. Cependant, bien qu’étant légal et n’étant pas considéré comme stupéfiant, certains de ses effets peuvent être dangereux lors de la conduite. En effet, vu que l’un des effets bénéfiques du CBD est d’aider à retrouver le sommeil, il y aura des risques de somnolence et de baisse de vigilance susceptible de causer des accidents de la route lorsque vous roulerez après avoir pris du CBD. En plus, si jamais vous vous faites contrôler par la police et que vous passez à un test de salive, vous serez d’abord déclaré positif au THC avant d’être blanchi par des tests plus approfondis. Au vu de tout ceci, le mieux à faire serait de prendre des produits de CBD lorsque vous n’envisagez pas de prendre le volant après.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.